• Élastographie hépatique, une mesure non invasive de la dureté du foie
    Élastographie hépatique, une mesure non invasive de la dureté du foie
    Le but de l’élastographie hépatique est d’effectuer une mesure non invasive de la dureté du foie (évaluée en kiloPascal ; kPa) au cours d’une échographie abdominale et de suivre ce paramètre au cours du temps. Il s’agit d’un outil de surveillance primordial des hépatopathies chroniques.

  • Déroulement de l’examen
    Déroulement de l’examen

    L’élastographie hépatique est réalisée au cours d’une échographie abdominale.

    Il s’agit d’un examen rapide, silencieux et sans douleur, effectué en position allongée avec le bras droit positionné au dessus de la tête. Le résultat de l’élastographie est inscrit dans le compte-rendu final de l’échographie.

  • Bénéfices pour le patient
    Bénéfices pour le patient
    Réalisée au cours d’une échographie abdominale conventionnelle, l’élastographie hépatique permet de mesurer de manière non invasive la dureté du foie et ainsi de quantifier la fibrose hépatique.

    Cet examen peut permettre d’éviter, dans un certain nombre de cas, le recours à une ponction-biopsie hépatique de quantification de la fibrose, et ainsi d’éviter un geste invasif (prélèvement de tissu hépatique sous anesthésie locale). La dureté du foie est un marqueur biologique utile pour la surveillance des hépatopathies chroniques et l’anticipation de ses complications éventuelles.

    Son couplage avec l’échographie abdominale permet une évaluation qualitative (aspect du foie, recherche de signes de cirrhose) et quantitative du foie (mesure de la dureté) en un seul et même examen.