Nous appeler
01 79 36 04 90
Rendez-vous
en ligne
vos résultats

En dernière année d’internat de radiologie, Chloé Gallego est en stage depuis novembre 2021 en tant que docteur junior au sein de l’hôpital privé d’Antony (92). En autonomie supervisée, elle assure des vacations et développe ses connaissances du terrain.

 

Docteur Imago / En quoi consiste ce nouveau statut de docteur junior ?

Chloé Gallego / Depuis la réforme de 2017, la dernière année d’internat est consacrée aux stages sous le statut de docteur junior. C’est une manière de terminer sa formation avec une certaine autonomie, supervisée par un médecin titulaire. Pour accéder à ce statut, il faut avoir passé sa thèse. Je fais partie de la première promotion qui en bénéficie. En pratique, on nous a proposé une liste de lieux de stages l’été dernier et nous devions postuler comme pour un entretien d’embauche, avec CV et lettre de motivation. Puis les chefs de service ont donné suite ou non aux candidatures. Pour ma part, j’ai passé un entretien et j’ai été prise à l’hôpital privé d’Antony (HPA) au sein duquel j’ai commencé mon stage début novembre. Le statut de docteur junior nous prépare davantage au monde du travail.

D. I. / Comment se déroule votre stage ?

C. G. / Je travaille 8 demi-journées par semaine, avec du scanner, de l’IRM de l’échographie et des infiltrations. Depuis début novembre, j’étais toujours doublée en vacation avec un médecin titulaire. Maintenant, après deux mois de stage, je commence des vacations de manière plus autonome, je peux faire des comptes rendus seule, quand je suis sûre de mon diagnostic. J’ai déjà eu l’occasion de faire, en remplacement notamment, car on peut commencer à en faire dès la fin de la troisième année d’internat.

D. I. / Quelle est la différence avec ces remplacements ?

C. G. / Ici, j’ai toujours la possibilité de demander son avis à un chef, qui reste à proximité dans un bureau ou à un autre poste de travail. Pour les examens techniques, comme les infiltrations, c’est aussi l’occasion de mettre en pratique mes connaissances et d’apprendre à piquer correctement pour réaliser ce type d’examen. Avec deux vacations de 18 patients soit 36 patients au total par semaine, en deux mois on progresse vite. Je peux désormais en faire certaines seules, alors qu’au départ j’observais, simplement.

D. I. / Votre prochain stage se déroulera-t-il dans les mêmes conditions ?

C. G. / Mon second stage qui débutera en avril 2022, doit aussi se faire sous le statut de Docteur Junior. De la même manière, avec cette autonomie supervisée. À l’HPA, je travaille pour un salaire de 2000 euros en moyenne, avec une prime docteur junior de quelques centaines d’euros. Mais le vrai plus, c’est que cette année nous valide une année de post internat. Pour ceux qui souhaitent travailler en secteur 2, il ne reste qu’un an à exercer en tant qu’assistant chef de clinique avant de pouvoir le faire.

 

Dr. Imago - Sihem BOULTIF - Le 18/01/2022 à 07:00 

covid-19

Chère patiente, cher patient,

 

Le projet de loi d’extension du Passe Sanitaire aux établissements de santé vient d’être promulgué et mis en application ce lundi 09 Août.

Dans ce cadre, nous nous voyons contraints de vous demander de bien vouloir nous présenter lors de votre venue dans nos services (Hôpital Privé d’Antony et Centre Olympe Santé) votre Passe Sanitaire, sous format papier ou numérique.

 

Nous vous rappelons que ce Passe Sanitaire n’est pas une obligation vaccinale. Il peut s’agir :

  • Soit d’un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19 (de moins de 48 heures),
  • Soit d’un justificatif de statut vaccinal concernant la covid-19,
  • Soit d’un certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid-19 (test PCR positif datant de plus de 11 jours et de moins de 6 mois).

Ce Passe Sanitaire n’est pas obligatoire en cas d’urgence. Nous ferons donc preuve de discernement et tiendrons compte de votre état de santé, du contexte clinique ainsi que de l’examen demandé.

Nous restons très attentifs à votre santé ainsi qu’aux futures annonces gouvernementales. Il est donc attendu que ces conditions d’accès évoluent dans les prochaines semaines et nous ne manquerons pas de vous en informer.

 

Vous remerciant par avance pour votre compréhension et votre bonne observance,

 

La Direction de l’imagerie.