Nous appeler
01 79 36 04 90
Rendez-vous
en ligne

En savoir plus sur

BiPose de PAC (chambre implantable)

  • Qu’est-ce qu’une chambre implantable ?

    Une chambre implantable est un système constitué d’un cathéter relié à un boitier creux (chambre d’injection), implanté sous la peau. Le cathéter est situé dans un gros vaisseau sanguin (veine cave supérieure, juste au-dessus du cœur) dont le débit élevé permettra des injections par le boitier, sans irritation d’une veine de plus petit calibre, dite périphérique (par exemple du bras). L’intérêt majeur de ce système permet de réaliser des injections prolongées et/ou répétées, sans ponctionner les veines superficielles des bras ou des mains : une aiguille permet de ponctionner le boitier et de raccorder la solution à injecter au cathéter veineux dit « central ».

    Les traitements injectés peuvent être multiples (chimiothérapie, antibiotiques, nutrition, antidouleurs etc…).

  • Comment se déroule la pose d’une chambre implantable ?

    La pose de chambre implantable nécessite un repérage et un guidage à l’intérieur du corps.

    L’échographie et la radiographie produisent les images nécessaires au guidage. Ces techniques permettent de bien repérer les vaisseaux, de choisir le bon point d’entrée à la peau de l’aiguille de ponction, de suivre le trajet du cathéter et enfin de vérifier sa bonne position à la fin de l’intervention.

    Schématiquement, la pose d’une chambre implantable comprend cinq étapes :

    • Etage 1 : réalisation de plusieurs anesthésies locales à la base du cou et sous la clavicule.
    • Etape 2 : repérage et ponction de la veine jugulaire interne sous contrôle échographique
      Etape 3 : confection de la loge sous-cutanée pour pouvoir introduire le boitier sous la peau
    • Etape 4 : introduction du cathéter dans la veine cave inférieure sous contrôle radioscopique
    • Etape 5 : fermeture de la peau et confection des pansements

    L’anesthésie locale supprime la sensation de douleur, mais pas celle du mouvement, donc il est normal que vous sentiez lorsque l’on vous touche, mais vous n’arrivez pas à différencier une piqure du doigt du radiologue interventionnel.

  • Quels sont les risques ?

    Les complications sont très rares. Elles peuvent être précoces (hématome, infection, pneumothorax) ou survenir plus tardivement (obstruction du cathéter, extravasation, infection).

    Une fiche d’information vous sera remise lors de votre passage dans notre service.

  • En pratique

    L'intervention dure entre 30 minutes et une heure.

  • Après la pose

    Vous serez surveillé attentivement par le personnel soignant pendant une durée courte (généralement d’une demi-heure à une heure). Vous pourrez rentrer chez vous le jour même de l’intervention. Des documents (compte-rendu de l’intervention, ordonnance de pansements à faire à domicile, prescription d’antidouleurs) vous seront remis avant la sortie. La chambre peut être utilisée le jour même de la pose. La cicatrisation de la peau dépend des patients, généralement entre 10 et 15 jours.

covid-19

Note d’information destinée aux patient(e)s et aux médecins

Nous sommes entrés dans la deuxième vague de la COVID 19.

Depuis le début de l’épidémie, nous avons mis en place un circuit spécifique incitant les patients et accompagnants à respecter les gestes barrières :

distanciation physique, hygiène des mains, port du masque.

 

Des mesures d’hygiène renforcées ont été mises en place : distributeurs de gel hydro alcoolique, désinfection plusieurs fois par jour des points de contacts et de passages, dématérialisation des résultats et renforcement de la prise de rendez-vous via internet (site web et Doctolib) ou par téléphone.

Nous continuons à proposer des rendez-vous en horaires décalés, afin d’étaler le passage des patients et d’éviter les risques de contamination croisée. Pour tous les rendez-vous pris durant les horaires du couvre-feu, vous recevez une convocation au rendez-vous ainsi que l’attestation gouvernementale à remplir.



La Direction de l’imagerie médicale